Ashes To Ashes 3.08 – Final et révélations

Je viens de terminer Ashes To Ashes. J’ai voulu à un moment écrire ma review sur la saison 2 mais avant que l’inspiration ne vienne, j’avais déjà bien entamé la saison 3. A vrai dire, je ne les ai pas vu passer ces épisodes, et je suis encore un peu sous le choc, là. Je suis dans le même état d’esprit que lorsque j’avais terminé Torchwood - Children of Earth. En deuil. Bouleversée. Comme si je redoutais de ne plus trouver d’autres séries à la hauteur de celle-ci…

C’est la gorge serrée et les larmes aux yeux que j’ai donc bouclé la mythologie de Ashes To Ashes et par extension de Life On Mars. Et bon sang, ça restera l’une des plus belles séries que j’ai vu ces derniers temps !

Est-ce utile de préciser que si vous n’avez pas vu la saison 3 de Ashes To Ashes ou si vous souhaitez un jour vous y mettre, ne continuez pas votre lecture ! Si d’ailleurs vous cédez à l’envie d’y jeter un œil, commencez évidemment par Life On Mars, sous peine de ne pas tout comprendre…

Vous êtes prévenus, attention spoilers !

ashes-alex-drake

Au fil des épisodes, que ce soit durant Life On Mars ou Ashes To Ashes, je me suis souvent demandé pourquoi je persistais à regarder une série qui de prime abord ne rentrait pas du tout dans mes critères de préférences. C’est étrange parce qu’à vrai dire, les séries policières, j’en regarde peu, voire pas du tout. J’ai du mal à accrocher au côté répétitif des enquêtes en règle générale, et pourtant il y a quelque chose dans Ashes To Ashes qui m’a tenu en haleine jusqu’au bout. La relation Gene/Alex en tête, l’évolution de Chris, l’affirmation de Shaz, la mission d’Alex… Avec le recul, je comprends maintenant que les diverses intrigues n’étaient que des détails, des prétextes censés agir sur les policiers eux-mêmes, à les faire évoluer, les pousser à affronter leurs démons. Le plus important, c’était eux, les personnages. Ray, Chris, Shaz, Alex. Et Gene Hunt. Au cœur de tout.

Je n’ai pas pu m’empêcher de comparer cette fin à celle de Lost. Là aussi, les scénaristes avaient voulu placer leurs personnages au centre de l’histoire, quitte à mettre de côté au final une grande partie de la mythologie fantastique de la série. Là où j’ai été déçue et frustrée par la fin de Lost, j’ai été satisfaite, comblée et touchée par la fin de Ashes To Ashes ! Parce que tout s’emboite comme un puzzle, parce que c’est cohérent, parce que chaque question obtient sa réponse. Ce dernier épisode suffit pour clôturer les deux séries, que l’on peut finalement considérer comme une seule et même série. Quiconque s’est aventuré à regarder Life On Mars se doit de regarder et de terminer Ashes To Ashes. Elle ne peut pas être considérée comme un simple spin-off. La fin légitime à elle-seule l’existence de la série, complément indispensable à la compréhension de toute la mythologie.

alex-drake2

Pendant les trois saisons, on suit donc Alex Drake (superbe Keeley Hawes au passage) dans ce monde qu’elle pense créé par son subconscient et son seul objectif (et le nôtre) est de comprendre quelle est sa véritable mission pour avoir enfin le droit de se ‘réveiller’ et de retrouver sa petite Molly.

J’avoue que jusqu’au bout, je n’ai pas compris. Jusqu’au bout, j’attendais le déclic pour qu’elle puisse enfin se réveiller de son coma.

ashes1

Finalement, non seulement ce n’est pas son subconscient mais elle n’est pas la seule bloquée dans ce monde. En réalité, ce monde entier est un lieu où les policiers se retrouvent quand ils sont sur le point de mourir. Un entre-deux mondes, où les souvenirs de la vie passée s’effacent peu à peu. Ce qui veut dire que Chris, Ray, Shaz et tous les autres sont également entre ces deux mondes. Mais pour eux, il est trop tard, ils sont morts depuis longtemps. La façon dont ils découvrent la vérité sur leurs morts, entre les silences de Ray et Chris, et le cri terrible de Shaz, est d’ailleurs vraiment déchirante.

Puis on comprend comment on s’en sort. Comment une fois leurs démons affrontés, ils peuvent avancer et quitter cet endroit. Comment Sam Tyler et Annie s’en sont sortis eux aussi. On a donc affaire à une sorte de purgatoire, même si le mot n’est jamais prononcé. Tout comme, jamais la lutte entre le Bien et le Mal est formulée explicitement. Et c’est là toute la subtilité de ce final, il n’a pas besoin d’expliquer mots à l’appui ce qu’on est en train de comprendre doucement. L’implicite et les non-dits le font très bien et avec la même force qu’un long discours.

genehunt-alexdrake

C’est dans un pub dans lequel retentit Life On Mars de Bowie que les âmes peuvent aller de l’avant. A la fin de cette saison, Chris, Ray et Shaz sont prêts à franchir cette dernière étape. Chacun a pu s’affirmer, combattre ses frustrations et faire la paix avec soi-même. Voilà pourquoi on a pu entendre les accords de Life On Mars à la fin de plusieurs enquêtes, celles qui ont été importantes pour chacun d’entre eux.

Puis vient le tour d’Alex.

Elle a toujours été focalisée sur son objectif : tout faire pour se réveiller du coma et retrouver sa fille. Toutes ses actions dans ce monde ne vont que dans ce sens-là. Et toute notre attention (du moins la mienne) est portée sur le prix qu’elle va devoir payer pour s’en sortir.

Mais contrairement à ce qu’elle pensait, toute sa lutte au côtés de Gene n’était pas une mission qui lui permettrait de repartir, mais tout simplement son propre parcours dans cet entre-deux mondes.

ashes-alex-drake3

Au moment où elle comprend qu’elle est morte elle-aussi, les mouchoirs sont sortis depuis un moment, mais la scène est particulièrement émouvante. Gene la rassure, dans un geste de tendresse qu’on ne lui connait pas, les adieux sont sobres mais déchirants et je suis en larmes. Alex entre à son tour dans le bar, laissant Gene seul, dans ce monde dont il est une sorte de gardien. Sa mission est terminée pour ces quatre-là, avant que d’autres ne débarquent et aient besoin de son aide…

Gene Hunt, au cœur de tout. Il n’y pas plus vrai. C’est lui le pilier de ce monde, le guide, celui qui doit accompagner les flics morts vers la prochaine étape donc. Et je trouve qu’il ne pouvait pas y avoir plus beau rôle pour Gene Hunt, élément central des deux séries.

J’ai été vraiment émue de boucler ainsi Ashes To Ashes (et Life On Mars par extension), mais il faut avouer que cet épisode arrive à conclure parfaitement une mythologie qui a été fascinante. L’émotion est au rendez-vous et c’est difficile de se séparer des personnages un à un, mais la série réussit brillamment où certaines échouent régulièrement : délivrer des réponses à chaque question posée. C’est une très belle fin, à la hauteur de la série.

Et face au manque qui se fait déjà ressentir, je me dis qu’un jour ou l’autre, il faudrait que je me revisionne la série depuis le début, Life On Mars y compris pour y poser un regard différent maintenant que je connais la révélation finale.

We can be heroes just for one day

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

20 réflexions au sujet de « Ashes To Ashes 3.08 – Final et révélations »

  1. Belle review à la hauteur de ce final si intense émotionnellement qu’il est presque difficile de le retranscrire en mots !

    Je me retrouve beaucoup dans tes impressions. Egalement touchée et émue aux larmes à la fin. Si j’ai longtemps été perdue dans la réalité de ces enjeux mouvants qui n’ont cessé de se troubler au fil de cette saison 3, j’ai moi aussi été satisfaite par cette fin, qui explique, qui apporte des réponses et déconstruit un univers finalement existant depuis 5 ans et les débuts de LoM.

    Contente aussi de voir que je ne suis pas la seule à avoir été prise d’une impulsion de me refaire l’intégrale des deux séries avec ce regard changé par la nouvelle perspective apportée ! :-)

    • Je t’avoue que j’ai eu du mal à l’écrire cette review, poser des mots sur ce que j’ai ressenti m’a paru vraiment difficile et j’en ai encore la gorge serrée en y repensant, mais j’en avais besoin.

      C’est tellement rare qu’une série boucle avec subtilité et cohérence sa mythologie tout en gardant son charme et sa « marque de fabrique »… Pour le coup, Ashes et LoM entrent dans mon petit panthéon personnel des plus belles séries et ne seront pas prêt d’en sortir…

  2. je suis encore en plein visionnage de la série, mais je n’ai pas pu m’empêcher de lire ta review. J’ai vraiment hâte de voir la fin du coup.

  3. Je viens de finir de lire ta review et j’ai presque les larmes aux yeux… OMG j’ai vraiment trop été bouleversée par cette fin.
    J’ai aussi envie de me refaire l’intégrale mais là le temps me manque… (pas grave les DVD ne se périment pas ;-) )

    • Exact, un jour ou l’autre, quand j’aurais un peu moins de séries sur ma liste « à voir », je m’y replongerai avec plaisir… D’ailleurs d’ici là, je craquerai pt-être sur les versions UK des DVD…

        • Pour Ashes to Ashes, j’ai l’impression qu’il n’y a pas de DVD français, je me trompe ?
          Pour LoM, je me prendrai bien le coffret qui regroupe les 2 saisons…

          D’ailleurs, il y a des bonus (intéressants) sur ceux que tu as ?

  4. Pas de bonus intéressant sur LOM mais je crois que y’en a pas plus sur les coffrets UK. Pour ATA je sais pas si y’a des DVD Fr… j’ai pas encore regarde si y’avait des bonus !

  5. Je te remercie également pour cette review. J’ai regarder les 2 derniers épisodes hier soir et j’ai eu du mal à m’endormir tellement je cogitais.
    Mais ce matin en la lisant, ta review m’a permis de voir que je n’étais pas si bête que ça car en fait c’est ce que j’avais compris.

    Mais une interrogation me taraude l’esprit. Gene Hunt est décédé le jour du couronnement de la reine Elisabeth II, mon ignorance sur la question m’empêche de savoir la date exact mais quelquechose me dit que c’était il n’y a pas si longtemps.
    Donc Gene Hunt est le « passeur » depuis peu de temps.
    Pourquoi est il condanné à faire passer les âmes car il était un humain vivant il y a peu, qu’est-ce qui l’empêche de trouver egalement le chemin ?
    Ma question peut vous paraitre idiote car je crois que la réponse n’est pas donnée par les scénaristes et que tout ne peut avoir une réponse, c’est à nous de chercher avec un peu d’imagination.
    Mais si vous pensez avoir une idée, je suis preneur.

    Ashes to Ashes (et Life On Mars) mérite bien quelques questions/réponses sur un blog, non ?

    • Salut !
      Je te rassure tout de suite, je ne trouve pas ta question idiote. Je me la suis posée aussi.
      Au final, je n’en sais pas plus que toi. Je ne sais pas pourquoi c’est Gene Hunt le passager, pourquoi lui qui est condamné à rester seul et voir passer les âmes des autres…
      J’imagine que les scénaristes voulaient laisser une part d’imagination aux spectateurs. Pour ma part, ne pas avoir de réponses ne me dérange pas plus que ça…

  6. Bonne review, cette série est absolument géniale et le personnage de Gene Hunt est fabuleux.
    Juste pour apporter un éclaircissement sur la question du couronnement, en fait c’etait il y assez longtemps le 2 juin 1953 pour être précis donc ça fait un moment qu’il est le guide ou le passeur.
    Voila j’attends avec impatience la sortie de DvD de ashes to ashes qui viendront rejoindre ce que j’ai deja de LoM.

    « Hello Jimbo.Good bye Jimbo » ^^

  7. Arf !

    Moi aussi… Littéralement ravagée par ce dernier épisode. Quelle série ! Quels personages !
    Il me reste néanmoins qq petits doutes : Alex est donc elle aussi morte ? Mais que lui est-il arrivé ? PArce que son retour avec Gene, au début de la saison 3 est super flou. Elle marche au milieu de la rue, d’un coup se trouve dans une sorte de cellule d’où elle se voit sur le lit d’hôpital (de nos jours), c’est là qu’elle voit l’heure (9h06) qui semble être celle de sa mort et hop elle revient auprès de Gene.
    Cela veut-il dire qu’elle ne s’est jamais réveillée en 2010 ?? Son passage 2010 serait donc aussi une illusion, un passage symbolique pour lui faire accepter sa mort ? Où lui est-il arrivé quelque chose alors qu’elle était au milieu de la rue (par exemple renversée par une voiture, ce qui renverrait à Sam…) ?
    Car Sam, lui s’est « vraiment » réveillé vu qu’Alex connaissait son monde grâce à la cassette qu’il a laissé…

    Arggg quel micmac !

    Ah et puis petite idée en passant, concernant le surnom que Gene donne à Keats : « Jimbo », ça pourrait être une référence en anglais à « limbo » qui veut dire les limbes, un monde où vont les âmes qui ne peuvent aller au paradis et ne méritent pas non plus l’enfer…

    A méditer !

  8. Bonjour,
    je veux acheter la BOX set complète de « Ashes to Ashes » sortie en GB mais qqu’un peut il me dire s’il y a des sous titres en français ???
    merci
    JJ

  9. Bonjour,

    J’ai regardé « sur le tard » LOM puis A2A, c’est la prestation de Simm dans le rôle du Master qui m’avait aiguillé vers LOM.

    Pour en revenir à cet article, j’ai ressenti exactement la même chose lors du visionnage des derniers épisodes. La fin de LOM était déjà tout à fait cohérente, et A2A vient apporter de nouveaux éléments qui ne « dénaturent » pas LOM. Le scénario est parfaitement ficelé, les acteurs sont d’une justesse remarquable, bref de la série UK comme on les aime !

    J’ai pourtant deux questions à chaud pour moi (mais après un an pour vous …):

    1.- Sam est-il réellement retourné dans son époque avant de s’y suicider pour rejoindre Annie/Gene et les autres ? Il serait le seul à notre connaissance à avoir réussi un aller/retour depuis « Gene’s world » ?

    2.- Qui est Jim Keats ? Un anti-Hunt, sorte de mauvaise conscience qui essaie de détourner les passagers pour le « pub » en touchant leurs vices enfouis pour les envoyer pour un aller simple dans de sombres profondeurs en empruntant un ascenseur qui ne leur permettra visiblement pas d’en revenir ? C’est là que Vic aurait été envoyé, retrouvé trop tard par Hunt ?

    En tout cas on aimerait secrètement un second spin-off intitulé « Heroes » dans le Londres des années 90′ … Mais ce ne serait pas sympa pour notre Genie de se retrouver dans une Mercedes diesel après avoir « Fired-up the Quattro » …

    Bon week end.

    • J’ai la même envie secrète je crois :) J’aimerais tellement revoir Gene en action ! Mais là où nos amis anglais sont forts, c’est pour savoir terminer quand il faut une série avant qu’elle ne s’essouffle ou se mette à tourner en rond…

      Pour répondre à vos questions :
      1. Oui, John Simm s’est bien réveillé de son coma et a donc pu retourner dans le monde réel, « son/notre époque » avant de préférer son « monde imaginaire », l’époque de Gene et d’Annie. Il serait bien le seul à avoir fait ce choix…
      2. Même si c’est jamais clairement dit (et c’est là où la série joue sur la finesse), d’après moi Gene représente le « Bien » ou le « Guide » des âmes perdues, tandis que Keats représenterait le « Mal » ou celui qui cherche à récupérer ces âmes pour un aller simple vers l’Enfer, en effet…

      En tout cas, ravie que cette grande série (LOM plus A2A donc) vous ait plu aussi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>