Blackpool, attention OVNI

Il y a au moins trois bonnes raisons de regarder Blackpool : c’est anglais, c’est déjanté et son casting.

blackpool_davidmorrissey

Blackpool, c’est l’histoire de Ripley Holden, homme d’affaires ambitieux et mégalo qui rêve de faire de la petite station balnéaire Blackpool, le Las Vegas de l’Angleterre. Il s’apprête à ouvrir un hôtel-casino de grande envergure quand un cadavre est découvert dans sa salle de jeu, ce qui freine légèrement sa folie des grandeurs… C’est l’inspecteur Carlisle qui est chargé de l’enquête, qui va mettre son nez dans les affaires de la famille Holden et bousculer quelque peu leurs vies par la même occasion…

Blackpool, c’est un OVNI télévisuel, le genre de séries qui surprend agréablement et qui ne ressemble à rien d’autre. Ce n’est pas vraiment une mini-série policière puisque l’enquête devient vite anecdotique, c’est un mélange improbable de genres, entre réalisme social, polar, romance et comédie musicale. Une folie douce sur fond d’enquête policière. Et le charme de cette mini-série, c’est que ça marche ! Il y a une alchimie particulière et convaincante qui nous emporte dans cette aventure loufoque…

blackpool_tennant

L’intrigue en elle-même n’est que prétexte à décortiquer les relations entre les personnages. Et ils sont tous fascinants et intéressants, tous portés par un jeu d’acteurs jouissif. Parce que la grande force de la série réside surtout dans son casting : impeccable. David Morrissey (State of Play) crève l’écran par son charisme, Sarah Parish (Mistresses) est convaincante en femme délaissée par son mari qui succombe au charme du nouveau venu, et même les seconds rôles – Bryan Dick, Thomas Morrison – renforcent un casting sans fausse note. Sans oublier (et de façon complètement subjective) qu’on suit David Tennant (Doctor Who) dans le rôle de l’inspecteur chargé de l’enquête – avant qu’il n’endosse le costume d’un Seigneur du Temps – et qu’il garde ici son accent scottish, ce qui est assez rare pour être souligné…

 

Pour avoir une idée de ce que réserve cette mini-série en 6 épisodes complètement décalée, voici deux chansons que l’on peut entendre et qui donnent bien l’esprit de Blackpool :

 

Should I Stay Or Should I Go – The Clash

 

Don’t Stop Me Now – Queen

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

12 réflexions au sujet de « Blackpool, attention OVNI »

  1. Il n’y a que les Anglais pour réaliser un tel mélange hétéroclite !! Mais ça marche et c’est assez jubilatoire ! La BO est top et les acteurs vraiment très bons.

  2. En pleine période anglaise, entre les films, les séries (je navigue entre Doc Who et IT crowd), je crois que cette série me plairait beaucoup, de ce j’en lis et les extraits sont top !!! Oh, c’est pas bon ça, en fin de vacances …. ;o))

    • Si les extraits t’ont plu, le reste te plaira sans doute ! C’est vraiment l’esprit de la série… A rajouter à ta liste de séries anglaises à voir ;)

  3. Ca fait plusieurs fois que j’entends du bien de cette série. Et les extraits chantés que tu présentes donne envie de regarder. Et puis, s’il y a David Tennant ^^. Je l’ajoute donc à ma liste des séries à voir (qui n’en finit pas de s’allonger ^^’).

    • C’est typiquement anglais… Une idée un peu casse-gueule mais qui se révèle assez géniale !
      Puis franchement voir David Tennant, chanter, danser et parler avec son accent écossais, ça vaut le détour ^_^

  4. Haaaaa Blackpool avec un David plus charmeur, sournois et gourmand que jamais !
    J’ai adoré cette folie télévisuelle.

    Quand même ces anglais, ils produisent de ces OVNI : Life on Mars, Blackpool, Spaced et découverte d’aujourd’hui Mongrels !!! J’aime les british !!!!!!

    • Mongrels ? Jamais entendu…
      Rohlala ! Si en plus, tu me rajoutes des séries UK à ma liste, je m’en sors plus ;)

      Spaced, je vais attaquer la saison 2, donc bientôt un billet aussi !

      Sinon, moi aussi, je suis définitivement amoureuse du style british (d’ailleurs en ce moment, j’ai du mal à me retourner vers les séries US, c’est pour dire :/)

  5. olalala une collègue à ma mère m’avait filé les DVD car elle avait vu via facebook que j’aimais beaucoup doctor who… j’ai adoré ! Les chansons, les personnages… oh sinon comme extrait j’aurais mis l’arrestation de Danny « The boy with a thorn in his side », j’ai trouvé ça juste énorme x]

    • Oui j’aurais pu mettre cet extrait-là aussi ;)
      J’ai failli mettre l’intro où Tennant chante et mange une glace, juste parce que *gnii* quoi ^_^

  6. Ooooowi j’avais oublié celui là ! … je l’ai mis en sonnerie de téléphone XD « you got to know when to hold on, know when to follow, know when to walk away, know when to run, you never count your money when you’re sitting at the table you’ll have time enough to count it when the deal is done » à force je le connais par coeur ce moment xD

  7. « c’est anglais, c’est déjanté et son casting » : Tout est dit et synthétisé !
    Ah, Blackpool, c’est assez unique, un OVNI qui défie les classifications, typiquement british par cette étrange association des genres, et carrément jouissif et jubilatoires dans ses meilleurs moments !
    Vraiment un incontournable qui prouve la capacité à faire dans l’originalité de nos voisins anglais. :-D

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>