Life On Mars 2.08 – Final et révélations

J’ai terminé dernièrement l’excellente Life On Mars. J’en avais parlé dans ce billet, et en avais dit tout le bien que j’en pensais. La saison 2, et accessoirement la série, est bouclée, la fin a apporté toutes ses réponses, et je peux enfin partager mon ressenti sur ce final.

Alors Sam est-il fou, dans le coma ou de retour dans le passé ? Je vais donc vous révéler les réponses à toutes ces questions, le pourquoi du comment. Inutile de préciser que si vous n’avez pas vu la saison 2, ou si vous souhaitez un jour regarder Life On Mars, passez votre chemin sous peine de vous gâcher une belle fin de série…

Vous êtes prévenus, attention spoilers…

life-on-mars-final

Dès le début de la série, la question existentielle est donc ce qui est arrivé à Sam Tyler.

Suis-je fou, dans le coma ou de retour dans le passé ?

Sam est donc dans le coma suite à son accident et a construit de toutes pièces ce Manchester de 1973.

Telle est la réponse.

Gene Hunt, Annie et les autres sont le fruit de son imagination pendant qu’il est inconscient. La réponse est assez logique et la saison 2 nous a amené doucement vers cette résolution tout en continuant à laisser planer le doute.

La série aurait pu se boucler ainsi : Sam se réveille enfin de son coma, retrouve sa vie dans le Manchester moderne, fin de l’histoire.

Avant d’aller plus loin, cet épisode final possède déjà une grande force : celle d’avoir réussi jusqu’au bout à me faire douter. Jusqu’à la fin, une autre direction est possible et probable : Sam aurait pu être un flic de 1973 venu de Hyde, amnésique et infiltré dans le projet Mars qui vise à faire tomber Gene Hunt, symbole de la corruption policière, le tout sous les ordres de l’inspecteur Morgan. Sans le tout premier épisode de la série où on voyait Sam dans le présent de 2006, tout cela pouvait coller et cette explication était plausible.

Mais Life On Mars nous réserve un twist final qui touche au génie.

Parce que le retour en 2006 n’a rien d’heureux. Sam, enfin tiré de son coma, semble finalement déconnecté, étranger dans ce monde moderne qu’il voulait tant rejoindre.

On sait qu’on est en vie parce qu’on ressent les choses. On sait qu’on ne l’est pas, quand on ne ressent plus rien.

Lors d’une réunion déprimante à souhait, Sam est frappé par une évidence : dans ce monde qui le considère cliniquement vivant, il se sent mort, psychologiquement et philosophiquement parlant. Sa décision est définitive :  retourner en 1973. Et pour arriver à ses fins, il décide de se suicider en sautant du toit du commissariat en espérant replonger dans le coma. Et il y arrive. Il retrouve son chez lui, le Manchester de 1973, où il est heureux, où il peut être utile, où il se sent plus vivant qu’il ne l’a jamais été.

C’est une fin poignante quand on pense qu’il a passé des mois à vouloir revenir chez lui, mais je la trouve assez logique.

Sam est donc mort. Cliniquement. Sam, une fois de retour, décide de céder enfin à son attirance envers Annie, lui annonçant qu’il veut cette fois-ci rester. Puis en voiture avec Gene, la radio transmet les paroles du médecin de Sam, qui annonce qu’ils sont en train de le perdre. Sam change alors de station. Son choix est fait. Il restera en 1973.

Sam choisit donc la facilité en se réfugiant dans cet univers qu’il a créé de toutes pièces plutôt que de se confronter à la réalité dure et aseptisée qui lui est devenue étrangère. J’ai trouvé ces dix dernières minutes absolument sublimes et poignantes. Et j’ai du mal à imaginer comment cette histoire aurait pu se terminer autrement. On sait que ce n’est jamais évident de conclure une série, surtout quand il s’agit de fournir des réponses cohérentes, mais Life On Mars y est arrivée avec brio.

A présent, je pense me pencher vers sa série dérivée Ashes to ashes qui envoie en 1981 une psy de la police, celle-là même à qui Sam Tyler a envoyé ses notes sur son univers de 1973. Avec Gene Hunt inside !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

6 réflexions au sujet de « Life On Mars 2.08 – Final et révélations »

  1. La meilleure fin de série de tous les temps à mon humble avis !! Rien à dire, les deux saisons étaient juste brillantes ! Du grand art !
    Moi aussi après Life on Mars j’avais pris la résolution de regarder Ashes to Ashes ; en partie pour retrouver Gene Hunt, et aussi dans l’espoir d’apercevoir Sam Tyler (c’est-y pas beau de rêver ? ^^). Finalement j’ai arrêté au bout de quatre épisodes, mais sûrement qu’un jour je reprendrai là où je m’étais arrêté, car le concept est tout aussi sympa.

    • Pour Ashes to ashes, je vais essayer de me faire un avis sur le pilot déjà, je verrais si j’accroche ou pas…

      Parce que pour Life On Mars, c’est surtout la présence de John Simm qui m’avait plu au début ;) Donc à voir…

  2. J’ai adoré cette série, je me suis donc tout naturelement tourné vers Ashes to Ashes.
    Et pour tout dire, j’ai vraiment eu du mal au début, la magie Sam Tyler n’était plus là… mais je me suis accrochée et Gene Genie m’a fait tenir jusqu’au bout !

    Et franchement je ne suis pas déçue !
    Surtout que la fin de la saison 3 de Ashes to Ashes explique toute la mythologie de Life on Mars et Ashes to Ashes donc ça vaut bien le coup de boucler la boucle.

    Bref si tu te mets à Ashes to Ashes, je te conseille de lire les reviews de http://myteleisrich.hautetfort.com/ après chaque visionnage, Livia approfondi bien les choses et c’est super agréable à lire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>