Merlin – Saison 1

Merlin, c’est une série qui propose de revisiter et de moderniser les légendes arthuriennes en racontant la jeunesse de Merlin, le grand sorcier que tout le monde connait.

merlin-serie

On découvre Merlin quand il débarque à Camelot, envoyé par sa mère chez Gaïus, le médecin du roi, où elle espère qu’il pourra apprendra à contrôler ses dons de magie. Parce que si l’on connait tous le grand Merlin, l’enchanteur, celui qui guide Arthur vers sa destinée, il n’est ici qu’un adolescent un peu maladroit, un peu simplet qui ne maitrise pas vraiment le don qu’il possède. Ce qui pose problème, vu qu’Uther Pendragon, roi de Camelot a tout simplement aboli et interdit l’usage de la magie dans son royaume sous peine de mort. Paradoxalement, la magie reste le fil conducteur de la série. A chaque épisode, les ennuis sont invariablement de source surnaturelle : vengeance, résurrection, empoisonnement, malédiction… des classiques de la fantasy en somme, qui ne seront résolus que grâce à Merlin et à sa magie.

Merlin_Arthur

On pourrait croire que Merlin est le pivot central de l’histoire, mais la série offre une palette de personnages tous plus intéressants les uns que les autres. Il y a d’abord Arthur, le prince de Camelot, que Merlin rencontre dès son arrivée et avec qui une relation conflictuelle nait dès le départ. Ils ne se supportent pas, mais lui ayant sauvé la vie, Merlin se voit devenir son serviteur et donc de l’assister au quotidien. Arrogant et tête à claques, Arthur n’a pas encore l’étoffe du roi qu’il va devenir, mais les bases sont posées. Merlin apprend que c’est sa destinée de veiller sur Arthur, de le protéger, pour qu’un jour, la magie soit de nouveau autorisée dans le royaume. Les deux jeunes gens sont donc contraints de se côtoyer, d’apprendre à se connaître et l’évolution de cette relation est assez intéressante.

merlin-uther

Ce qui fait la force de cette série d’après moi, c’est d’ailleurs les relations entre les personnages, complexes et travaillées. Si la relation entre Arthur et Merlin me paraît centrale, les autres ne sont pas en reste. La relation père-fils du roi Uther Pendragon avec Arthur est dure et sévère, mais souvent juste. Anthony Head est par ailleurs très très bon en roi devant mener d’une main de fer son peuple. Il y a une très belle relation également avec Morgana, sa pupille, qui offre de belles scènes et de beaux dialogues.

En parlant de Morgana, il y a une autre chose que j’aime beaucoup dans cette série, ce sont les costumes. Superbes. Que ce soit les robes de lady Morgana justement, les armures des chevaliers ou les tuniques de Merlin ou d’Arthur, je les trouve vraiment bien foutus et authentiques.

Concernant les effets spéciaux, je m’attendais à pire. C’est cheap, mais pas tant que ça. C’est après tout la signature des séries british… On baigne en pleine fantasy médiévale, les créatures fantastiques font donc leur festival : dragon, griffon, araignée géante, licorne… Elles ne sont pas toujours très crédibles mais elles restent tout de même assez réussies tant qu’elles ne sont pas même pas sur le même plan qu’un acteur de chair…

merlin-dragon

Bref, une jolie découverte, un petit plaisir, un pur divertissement. Si les intrigues ne volent pas haut, le casting vaut le détour, les relations se mettent en place et l’ambiance médiévale empreinte de magie a su me séduire… Voyons voir la saison 2 !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

6 réflexions au sujet de « Merlin – Saison 1 »

  1. c’est étonnant que je ne me sois pas encore lancée dans cette série alors que je suis une grande fan de fantasy… et j’aime beaucoup la légence arthurienne. Il faut que je jette un oeil !

    • Autant pour les séries fantastiques, je trouve qu’on est plutôt bien servis, autant pour de la vraie fantasy, y a pas grand chose sur les petits écrans… Perso, j’ai été ravie en tant que lectrice assidue de fantasy, donc ça pourrait te plaire…

  2. J’ai craqué également pour cette série. Les relations entre les personnages sont sa force. Le cast est parfait. Pour les effets spéciaux un peu cheap, ça ajoute du charme à la série, comme pour Doctor Who (la marque de fabrique des séries anglaises, comme tu l’as dit), mais les araignées géantes sont toujours beaucoup trop bien faites à mon goût ^^’.

  3. Malgré une réécriture assez fantaisiste de la légende, on se laisse très facilement happer par la série grâce avant tout à un Merlin particulièrement choupinet (vient que je te fasse des bisous et des câlins). Après les personnages qui l’entoure sont sympa, et même si pour moi Arhur est un très grand benêt, il a une belle évolution, ce qui donne d’autant plus envie de revenir suivre ses aventures.

    • Merlin a un capital *sympathie* incroyable ! T’as toujours envie de le prendre dans tes bras ^_^
      Et Arthur, oui, c’est un grand crétin, mais j’adore sa bêtise… ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>