J’ai jamais su dire non

Je vous avais parlé du Visiteur du Futur quand j’avais découvert cette web série, j’avais eu un vrai coup de cœur à l’époque. Alors que celle-ci termine sa saison 2, c’est à nouveau sur Frenchnerd, le blog de François Descraques que j’ai pioché ma nouvelle web série : J’ai jamais su dire non.

 Le pitch tient en quelques mots : apprendre à dire non, c’est dur.

C’est l’histoire de Tom, incapable de dire non aux gens. Trop gentil, trop honnête, il a bien du mal à s’imposer quand il le faudrait. Il n’a par exemple pas su résister à Roxane, sa patronne et a malgré lui couché avec elle. Quand il avoue la nouvelle à sa copine, celle-ci le quitte sur le champ ! Un malheur n’arrivant jamais seul, c’est le moment que choisit Mitch, son pote pour s’incruster méchamment dans son appartement. Il s’impose donc comme colocataire et décide de l’aider à se reprendre en main grâce à une thérapie particulière : la « Psycho-Balls Therapy »

Cette fois, c’est Slimane-Baptiste Berhoun qui écrit et réalise les épisodes. C’était lui le Docteur Castafolte un peu foldingue dans le Visiteur du Futur. On n’est d’ailleurs pas trop dépaysés puisqu’on retrouve quasiment la même bande devant les caméras : Matthieu Poggi, Florent Dorin et même François Descraques ! Dans les nouvelles têtes, il y a Lénie Cherino et Christophe Barberon en collègues de bureau assez gratinés…

Au départ, ça ressemble comme toujours à un délire entre potes, et même si c’est assez drôle, on se demande un peu où ça va nous mener. Puis les épisodes s’améliorent, l’intrigue s’étoffe, les personnages deviennent intéressants…

Ce que j’aime dans les web séries que je regarde, c’est toujours l’imagination débordante qu’il faut avoir pour combler le manque de moyens techniques. L’écriture, le montage, les effets de vidéos… on est finalement loin de simples vidéos entre potes ! Je trouve qu’on est quand même un cran en-dessous comparé au Visiteur du Futur, mais ça reste bien agréable de regarder une web série courte, drôle et inventive.

Pour finir, ce qui me plait dans les productions Frenchnerd, c’est qu’on a souvent droit à l’envers du décors avec des bonus ou des making-of. Et moi, j’aime bien zieuter ce qui se passe dans les coulisses, la façon de travailler, les fous rires, les foirages, les tâtonnements… A force, on a presque l’impression de la connaître cette bande de potes, c’est assez sympa… Et pour J’ai jamais su dire non, il y a 5 bonus – editor’s cut – du monteur, Camille Hélie qui dévoilent ainsi les secrets de tournage. C’est très bien fait, très drôle encore, et ça vaut presque un épisode à lui tout seul !

Je vous propose le premier épisode :


Le reste est disponible en accès libre sur Frenchnerd et directement sur la page consacrée à J’ai jamais su dire non.

Si vous connaissez de bonnes web séries, partagez donc, je suis toujours intéressée !

Dr Horrible Sing-Along Blog

Dr Horrible Sing-Along Blog, c’est une web série musicale créée par Joss Whedon qui a fait un buzz énorme quand elle est sortie en 2008. J’étais passée à côté à l’époque, session de rattrapage donc.

drhorribleneilharris

En novembre 2007, les scénaristes américains entament une grève sans précédent qui va paralyser complètement la télé américaine, obligeant la plupart des séries à s’arrêter. Joss Whedon, le papa de Buffy et de Firefly, a une grande idée : prouver que le web est un espace rêvé pour les créateurs, que la gratuité ne nuit pas au talent et qu’il est possible de contourner le système des grands studios de télévision. Il va concrétiser cette idée avec Dr Horrible Sing-Along Blog.

Il finance lui-même le tournage, qui se déroule en six jours et s’entoure de sa famille (trois frères et une belle-sœur), de quelques copains (Felicia Day, Nathan Fillion et Neil Patrick Harris) qui acceptent de bosser gratuitement…

Dr Horrible Sing-Along Blog, c’est l’histoire de Billy, alias Dr Horrible, un super-vilain qui n’a qu’un seul objectif : entrer dans l’Evil League of Evil, qui regroupe les plus grands méchants. Ses plans sont la plupart du temps contrecarrés par son pire ennemi, le Captain Hammer, super-héros imbu de lui-même. Mais la limite est franchie quand Captain Hammer, en plus d’avoir une nouvelle fois humilié Dr Horrible, séduit Penny, la jeune fille que Dr Horrible a rencontré à la laverie automatique et dont il est tombé amoureux sans jamais avoir osé l’aborder. Il décide alors d’éliminer son rival, afin de pouvoir enfin intégrer l’Evil League of Evil et d’obtenir la femme qu’il convoite.

drhorrible

Dr Horrible Sing-Along Blog, c’est une ode à la création. Ou comment avec deux bouts de ficelle faire une série bien fichue. C’est complètement barré, ça chante, ça danse… Neil Patrick Harris et Nathan Fillon sont épatants (j’ai trouvé Felicia Day un peu en retrait), les chansons sont bien écrites et entrainantes. La web série compte 3 épisodes de 15 minutes, ce qui impose un rythme soutenu et les évènements s’enchainent. Parfait pour regarder cette web série musicale sur le pouce !

La cerise sur le gâteau, c’est que les épisodes sont donc diffusés gratuitement sur le net et que la série a été sous-titrée en français.

Vous trouverez donc les épisodes en VOSTFR en streaming ici : http://skydexter.free.fr/page.php?449